Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 48 - Novembre 2015 >> Arômes

Substance aromatisante citrus « Perillaldéhyde » : suspicion de génotoxicité

Sidebar Image

Le perillaldéhyde (ou p-Mentha-1,8-dien-7-al) est naturellement présent dans la peau des agrumes. De par son intérêt aromatique apportant une note piquante agrume et/ou un goût boisé, il est intégré dans les recettes de nombreux produits : produits de boulangerie/pâtisserie, plats cuisinés, yaourts et crèmes-desserts, glaces et dans des boissons alcoolisées ou non.
En juillet dernier, l'EFSA a publié les résultats d'une étude visant à évaluer la sécurité de cette substance aromatisante1. Les experts de cette autorité européenne ont conclu à la potentielle dangerosité de cette substance, la considérant comme potentiellement génotoxique. Plus précisément l'étude montrerait un endommagement de l'ADN au niveau du foie. Dans cet avis, l'EFSA ne se prononce pas sur le niveau d'exposition des consommateurs à cette substance et aucune Limite réglementaire n'est pour l'heure définie Toutefois il s'agit désormais d'un risque à maîtriser. La Commission Européenne est en attente de l'avis d'experts pour définir des limites.

Dès à présent, Eurofins vous accompagne pour détecter et quantifier cette molécule ainsi que d'autres composés d'arômes de fruits. De manière générale et grâce à plus de 25 ans d'expérience au sein de son Centre de Compétence Authenticité, Eurofins vous propose un catalogue complet d'analyses dédiées aux arômes : analyse de naturalité des substances aromatisantes par SNIF-NMR et IRMS, ainsi que celle des arômes complexes, y compris dans certains produits finis, par analyse en GC-MS des composés volatiles. Nos screening, analyses chirales, tests quantitatifs sont utilisés en routine pour vérifier l'authenticité et la qualité des arômes.

Pour plus de renseignements, contactez votre interlocuteur commercial habituel ou nos experts àAsmNantesAuthenticity@eurofins.com

 http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/150723



Consultez les autres articles du Focus Agroalimentaire n°48