Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 55 - Décembre 2017 >> Matière grasse : un nouveau test analytique pour contrôler son authenticité

Matière grasse : un nouveau test analytique pour contrôler son authenticité

Sidebar Image

Les huiles et les autres corps gras sont des ingrédients très exposés au risque de fraude, comme en témoigne notamment l'utilisation d'huile de palme dans certains produits qui ne le mentionnent pas dans leur composition. Certaines tensions économiques comme la flambée actuelle des prix sur le marché du beurre, faisant suite à une demande croissante à l’échelle mondiale, peuvent accroître ce risque. L’attention se focalise beaucoup sur l’huile d’olive, produit très surveillé et réglementé. Mais qu’en est-il des autres ?

Après la mise en place d’analyses par RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) appliquées aux jus de fruit, au vin, au miel, et au café, les équipes de recherche d’Eurofins viennent d’étendre cette approche au contrôle de l’authenticité de la matière grasse. Applicable à tout produit alimentaire contenant 1% ou plus de lipides, cette nouvelle analyse permet de contrôler le type d’huile ou de corps gras mis en œuvre, et de détecter des déclarations frauduleuses ou incomplètes, telle que l’utilisation non déclarée d’huile de palme par exemple. Les seuils de détection sont en général plus bas que ceux des analyses conventionnelles telles que le profil chromatographique des acides gras. La méthode repose sur les caractéristiques spectrales spécifiques de chaque origine végétale ou animale de la matière grasse.

Contact : AgroalimentaireFr@Eurofins.com

Revenir au sommaire du Focus Agroalimentaire 55 - Décembre 2017