Blog >> Blog >> Industrie automobile et microbiologie – Quelles analyses microbiologiques realiser dans le cadre de la maintenance curative ?

Industrie automobile et microbiologie – Quelles analyses microbiologiques réaliser dans le cadre de la maintenance curative ?

Sidebar Image

Florence Gosselin, Responsable marché Microbiologie, Eurofins Expertises Environnementales

La maintenance préventive permet d’éviter l’apparition d’une défaillance (ex : panne d’une machine) et donc de limiter les divers coûts qui lui sont liés :

 

cout defaillance

 

Lorsque la défaillance apparaît, la maintenance curative entre en jeu. Afin de mener les actions correctives, il convient avant tout d’identifier l’origine de cette défaillance.

Dans l’industrie automobile, les micro-organismes peuvent être à l’origine d’un certain nombre d’entre elles. Nous vous proposons des analyses ciblées afin :

  • d’identifier si la défaillance est d’origine microbiologique ;
  • de vous aider dans vos maintenances curatives.

 

DEFAILLANCES

NOS SOLUTIONS

Apparition de points de corrosion

Rechercher les bactéries de la corrosion (ferrobactéries, bactéries sulfato-réductrices, bactéries thiosulfato-réductrices, ….) :

  • Si présence : mener des actions afin de décontaminations (nettoyage, ajout de produits biocides).
  • Si absence : s’orienter vers d’autres origines (ex : physico-chimie).

Apparition récurrente d’une contamination microbiologique (ex : fluide technique, eau de process)

Rechercher les micro-organismes impliqués en analysant la flore totale, les levures et les moisissures et les identifier spécifiquement (par Maldi-Tof ou séquençage) afin de mener des actions correctives ciblées.

  • Colmatage d’un filtre dans un process
  • Encrassement d’une machine
  • Apparition d’un dépôt à l’interface air/liquide d’un bac

Identifier le dépôt en réalisant :

1 - Une observation microscopique afin d’avoir une vision globale du dépôt et d’orienter vers des analyses microbiologiques (si présence) et/ou d’expertises matériaux (si absence de micro-organismes).

2a - Si présence : identifier les micro-organismes en analysant la flore totale, les levures et les moisissures et identifier les souches présentes (par Maldi-Tof ou séquençage) afin de mener des actions correctives ciblées.

2b - Si absence : réaliser une expertises matériaux afin d’avoir des informations chimiques du dépôt (groupement de molécules, composition atomique).

 

 

en savoir plus