Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 56 - Avril 2018 >> Campylobacter par MALDI-TOF

Analyse des Campylobacter par spectrométrie de masse (ISO 10272) : confirmation express accréditée

Sidebar Image

Dans l’Union Européenne, la part des contaminations annuelles pour lesquelles Campylobacter spp est impliqué a progressé de 6,1%2. En France, les infections alimentaires liées à ce pathogène se classent à la 2ème place derrière les norovirus en nombre de cas3.

Par rapport à ce risque, la réglementation a d’ailleurs évolué :

  • depuis ce 1er janvier, le Règlement CE N°2073/2005 rend obligatoire les autocontrôles de ce pathogène pour la catégorie carcasses de poulets de chair5.
  • depuis 2015 la FCD a intégré ce critère Campylobacter spp pour les volailles et préparations à base de volaille crue et cuite4,

Pour garantir la sécurité de votre chaine de production notamment dans le cadre des produits les plus à risques (outre la volaille : viandes fraiches, lait et produits laitiers crus…), il est nécessaire d’intégrer ce pathogène dans votre analyse de risques.

C’est dans ce cadre, via la technologie de spectrométrie de masse par MALDI-TOF6, que nous vous proposons en express, sous accréditation Cofrac1, et dans le respect des méthodes de référence pour Campylobacter spp :

  • Le dénombrement avec un gain de temps de 48 à 96h en cas de suspicion par rapport aux méthodes classiques (ISO 10272-2)
  • La détection avec un gain de temps de 48 à 96h (selon ISO 10272-1) ET une identification à l’espèce de la colonie confirmée 

Eurofins est le 1er laboratoire français à obtenir l’accréditation pour cette confirmation express dans le respect des méthodes de référence, après l’avoir été pour l’identification par cette même technique innovante en alimentaire.

L'obtention de l’accréditation inédite de cette méthode validée démontre et confirme la qualité et l’utilité des efforts et investissements permanents que nous déployons pour l’innovation, au service des acteurs de la chaîne alimentaire. Notre objectif est de toujours mieux vous accompagner en augmentant la rapidité de vos analyses, en réduisant les délais pour accélérer vos prises de décisions (dont la libération de lots) et avec le souci permanent d’améliorer la fiabilité des résultats.

Pour en savoir plus vous pouvez contacter votre interlocuteur Eurofins habituel ou AgroAlimentaireFr@eurofins.com

1Portée disponible sur www.cofrac.fr
2Comparaison 2016 vs 2015 dans le rapport annuel EFSA-ECDC sur les tendances et les sources des zoonoses publié le 12/12/2017.
3392 177 cas, 26% du nombre total des contaminations alimentaires d’après une étude parue le 09/01/2018 dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de l'agence Santé publique France.
4Recherche/25g et dénombrement si présence.
5Le Règlement CE N°207/2005 a inclus Campylobacter spp comme critère d’hygiène des procédés c’est-à-dire que les autocontrôles sont obligatoires à raison de 5 analyses d’échantillons par semain, interprétées sur 10 semaines consécutives (50 échantillons). Le critère est fixé à 1000 UFC/g ; jusqu’à 2020, il sera toléré que 40% de ces échantillons dépassent ce seuil (à partir de 2020, la tolérance baissera à 30% puis 20% à partir de 2025).
6Matrix Assisted Laser Desorption Ionisation Time of Flight.

Revenir au sommaire du Focus Agroalimentaire 56 - Avril 2018