Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 56 - Avril 2018 >> Nutri-Score®

Connaitre la valeur du Nutri-Score® de vos produits

Sidebar Image

Suite à une concertation avec les différents intervenants de la filière agro-alimentaire, le gouvernement français a recommandé dans l’article 14 de la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2018 la mise en place d’un nouveau système d’étiquetage nutritionnel sur les produits alimentaires. L’objectif de ce dispositif est d’améliorer l’information portée sur les emballages et d’inciter les français à consommer des produits de meilleure qualité nutritionnelle.

C’est le système Nutri-Score® qui a été adopté pour communiquer la valeur nutritionnelle d’un produit. Il s’agit d’un logo basé sur une échelle de 5 niveaux de qualité nutritionnelle, chacun de ces niveaux étant identifié par une lettre et une couleur spécifique.

Pour ses clients qui le souhaitent, Eurofins joint maintenant à ses rapports d’analyses nutritionnelles le marquage Nutri-Score® tel qu’il pourrait être apposé sur l’étiquetage du produit. Le calcul du score utilise les résultats des analyses réalisées ainsi que les spécificités inhérentes au produit, afin d’attribuer la lettre et la couleur correspondante.

Le Nutri-Score® sur vos rapports analytiques vous est très utile dans les cas suivants :

  • Vous souhaitez apposer le Nutri-Score® de votre produit sur votre étiquetage,
  • Vous hésitez à adhérer au programme et désirez connaître le positionnement de votre produit dans cette échelle promue par le gouvernement,
  • Vous concevez des produits s’adressant à des marchés où la notion de qualité nutritionnelle est essentielle,
  • Vous pilotez le suivi qualité de vos produits au moyen de cet indicateur.

Le calcul et l’inclusion de cette information dans vos rapports peuvent être demandés avec votre commande analytique. Nos interlocuteurs sont à votre disposition pour toute information utile.

Contact : votre interlocuteur commercial habituel ou AgroalimentaireFr@eurofins.com

Revenir au sommaire du Focus Agroalimentaire 56 - Avril 2018