Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 57 - Juillet 2018 >> Actualité Bio

Recommandations du CESE vers un nouveau label «Bio, local et équitable »

Sidebar Image

Le CESE propose d’expérimenter un nouveau label : « agriculture biologique, locale et équitable » pour répondre aux attentes des consommateurs de produits Bio « locavores », vigilants sur la transparence et la traçabilité des produits et le respect de conditions de travail dignes.  Cette nouvelle version d’AB (Agriculture Biologique) irait alors plus loin que les normes européennes qu’elle suivait jusqu’alors (logo Eurofeuille) pour mieux répondre aux désirs des consommateurs français.

Cette préconisation est l’une des 18 proposées par le CESE dans son rapport du 13 juin dernier dont l’objectif est de rendre plus fort l’ensemble des signes officiels de qualité et d’origine (SIQO) et les cahiers des charges associés (engagements environnementaux, sanitaires et sociétaux). Outre le label AB, il existe 4 types de labels : les appellations d’origine protégée ou contrôlée (AOP/AOC), les indications d’origine protégée (IGP), le Label rouge, et les Spécialités Traditionnelles Garantie (STG). Le Conseil Economique, Social et Environnemental souhaite une évolution de ces SIQO pour intégrer davantage les attentes des consommateurs, comme l’usage modéré des pesticides ou le souci du bien-être animal. Ces avis ne sont que des propositions : le Gouvernement, l’Assemblée Nationale et le Sénat devront ensuite statuer sur leur pertinence pour faire évoluer ou non ces labels.

Dès à présent et en conformité avec les exigences de la réglementation BIO actuelle, Eurofins accompagne les producteurs et distributeurs dans leurs plans de contrôle. Notre grille de lecture spécifiquement élaborée pour ce marché, décrypte pour chaque filière les risques de manquement au règlement européen en y associant nos possibilités de détection par analyses : résidus de pesticides, OGM, fertilisation azotée des plantes, rayonnements ionisants, médicaments vétérinaires, hormones, solvants de synthèse…Nous recommandons par ailleurs de ne pas négliger le respect de la réglementation générale en matière de sécurité des aliments : microbiologie (salmonelle, listeria, ...), mycotoxines, métaux lourds, dioxines (œufs), HAP (huiles végétales importées) alcaloïdes pyrrolizidiniques (certaines plantes).

Eurofins propose aussi des services complémentaires pour une prise en charge complète : audits à blanc de préparation en amont de vos audits de certification Bio, audits de vos fournisseurs pour la vérification des allégations et du respect des exigences Bio, vérification et validation de la conformité de vos étiquetages Bio.

Pour plus d’informations, contactez votre interlocuteur Eurofins habituel ou AgroalimentaireFR@eurofins.com

Revenir au sommaire du Focus Agroalimentaire 57 - Juillet 2018