Newsletter Agroalimentaire France >> Focus Agroalimentaire 61 - Octobre 2019 >> Fibres sur produits carnés

Comment valoriser votre Nutri-Score sur les produits carnés grâce aux fibres ?

Sidebar Image

L’évolution du marché vers le « manger plus sain » pousse les industriels à adapter leurs recettes et à le faire savoir aux consommateurs.

Dans ce contexte, optimiser le Nutri-Score devient un critère déterminant. Tout comme les protéines ou la teneur en fruits et légumes, la teneur en fibres permet de sensiblement améliorer le résultat du calcul du Nutri-Score1.

En 1985, la méthode officielle AOAC 985.29, dite enzymatique gravimétrique et communément utilisée pour le dosage des fibres, n’avait pas été développée pour les viandes brutes, connues pour ne pas contenir de fibres. Cependant, elle était aussi utilisée pour les produits carnés avec fibres ajoutées (ex : produits à base de dinde).

Pour la famille des produits carnés (viande brute et produits carnés avec fibres ajoutées), notre limite de quantification des fibres avait été établie à 3 g/100g, seuil acceptable à l’époque.

Or l’échelle des points Nutri-Score sur le paramètre fibres présente les seuils suivants :

Tableau des points attribués aux fibres, une des composantes dite "positive" P du Nutri-Score

Par conséquent, notre LOQ (Limit Of Quantification) définie à 3 g se révélait insuffisamment basse pour les échantillons à faible teneur en fibres tels que les produits carnés.

Face à ce constat et pour répondre aux besoins des industriels, un projet de développement a été conduit sur le site d’Eurofins Nutrition Nantes afin d’optimiser le protocole opératoire de cette méthode officielle pour les produits carnés. Sa validation a été faite conformément à la norme française de validation des méthodes AFNOR NF V03-110. A noter qu’Eurofins est accrédité pour cette méthode interne adaptée de la méthode officielle AOAC 985.292.

La limite de quantification est ainsi abaissée sous le seuil des 0.9 g/100g et nous permet désormais de quantifier un niveau de fibres à de faibles valeurs. Les industriels peuvent donc calculer un Nutri-Score plus précis et avantageux.

Gagner 1 ou 2 point(s) peut donc permettre à votre produit de changer de classe Nutri-Score et convaincre ainsi davantage de consommateurs de l’acheter.

A noter également que grâce à son expertise, Eurofins peut vous aider à mettre plus facilement en oeuvre le Nutri-Score.

Pour plus d’informations, contactez votre interlocuteur Eurofins habituel ou NutritionEAF@eurofins.com

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique/articles/nutri-score

https://tools.cofrac.fr/annexes/Sect1/1-0287.pdf

 

Retour au sommaire